Les tempêtes

Introduction

L’aléa météorologique présente différents visages, dont certains peuvent se conjuguer : les vagues de chaleur ou de froid, la sécheresse, les précipitations intenses ou caractérisées par des cumuls importants (sous forme de pluie, neige ou grêle), la foudre, ainsi que les divers phénomènes de vents violents.

Parmi ces derniers, les tempêtes affectant nos régions tempérées, bien qu’en général sensiblement moins dévastatrices que les phénomènes touchant les zones intertropicales, peuvent être à l’origine de pertes importantes en biens mais aussi en vies humaines. En effet, aux vents pouvant dépasser 200 km/h en rafales, peuvent s’ajouter notamment des pluies importantes, facteurs de risques pour l’Homme et ses activités.

Les dommages causés par les tempêtes en Europe s’élèvent à plusieurs dizaines de morts et des centaines de millions d’euros par an. L’ampleur de ces dégats s’explique par l’étendue des zones touchées par un même phénomène, ainsi que par les difficultés persistantes dans la prévision de son intensité et dans l’information de la population.

Aux tempêtes " classiques ", il convient d’ajouter les tornades, phénomènes tempétueux isolés ou issus de perturbations de plus grande échelle. Elles sont particulièrement dévastatrices en dépit de leur caractère ponctuel dans le temps et dans l’espace. Plusieurs d’entre elles touchent chaque année l’Europe, avec un lourd bilan tant humain que financier.

Le risque " tempête " concerne l’ensemble de l’Europe, et en premier lieu le nord du continent situé sur la trajectoire d’une grande partie des perturbations atmosphériques. En France, la sensibilité est plus marquée dans la partie nord du territoire, et surtout sur l’ensemble des zones littorales.

Selon Météo-France, en moyenne quinze tempêtes affectent la France chaque année. Une sur dix peut être qualifiée de " forte " selon le critère utilisé par cet organisme (un épisode est qualifié de " forte tempête " si au moins 20 % des stations départementales enregistrent un vent maximal instantané quotidien supérieur
à 100 km/h).

schemaleaico

Quelques définitions

L’aléa est la manifestation d’un phénomène naturel ou anthropique d’occurrence et d’intensité données.
L’enjeu est l’ensemble des personnes et des biens (ayant une valeur monétaire ou non) susceptibles d’être affectés par un phénomène naturel ou anthropique.
Le risque majeur est la conséquence d’un aléa d’origine naturelle ou anthropique, dont les effets peuvent mettre en jeu un grand nombre de personnes, occasionner des dégâts importants et dépasser les capacités de réaction des instances directement concernées.

Conception réalisation : Alp'Géorisques, IRMa et Graphies.